La beauté d’être créé à l’image de Dieu

EN CETTE ANNÉE DE LA CÉLÉBRATION DU 30E ANNIVERSAIRE DE LA BÉATIFICATION DE NOTRE FONDATRICE, ANNE MARIE RIVIER...

Jésus Christ est au cœur
de la vie de Marie Rivier
comme il est au centre
du dessein de Dieu sur nous C 1.

En cette année de la Célébration du 30e Anniversaire de la Béatification de notre Fondatrice, Anne Marie Rivier, et des évènements que nous vivons en Église, nous sommes appelées de plus en plus à suivre Jésus Christ et agir selon son esprit C 2.

Pour cette neuvaine, nous vous proposons un pèlerinage aux sources de notre charisme, une réflexion profonde et joyeuse sur les accents de la spiritualité qui a jailli du cœur de cette femme étonnante,  qui nous bouscule du début à la fin de sa vie… (P. Lassus, Une Flamme de feu, p. 8). Chaque jour, vous trouverez ces deux accents de notre esprit : l’intériorité et l’annonce de Jésus Christ. 

La vie intérieure et le zèle pour faire connaître et aimer Jésus Christ  sont notre richesse spirituelle. Nous pouvons annoncer et témoigner de Jésus Christ que dans la mesure où nous le contemplons. Notre témoignage se trouverait toutefois appauvri d'une manière inacceptable si nous ne nous mettions pas d'abord nous-mêmes à contempler le visage du Christ Jésus  (Jean-Paul II, Lettre Apostolique Novo Millennio Ineunte, nº 16).

 La vérité de notre communion avec Dieu fonde la vigueur de notre témoignage et l’authenticité de notre action apostolique. Notre apostolat s’impose du dedans. Il découle de notre amour pour le Christ (…) Dans 1'action, comme dans la prière, nous ne devons chercher que Dieu seul et sa gloire, avec une grande pureté d'intention et une constante soumission à 1'Esprit C 101.

L’originalité, la nouveauté de la nouvelle évangélisation, c’est Jésus Christ !

 La foi se décide tout entière dans le rapport que nous instaurons avec la personne de Jésus qui vient le premier à notre rencontre. L’œuvre de la nouvelle évangélisation consiste à proposer de nouveau, au cœur et à l’esprit souvent distraits et confus des hommes et des femmes de notre temps, et avant tout à nous-mêmes, la beauté et la nouveauté de la rencontre avec le Christ. Nous vous invitons tous à contempler le visage du Seigneur Jésus-Christ, à entrer dans le mystère de son existence, donnée pour nous jusqu’à la Croix et confirmée comme don du Père par sa Résurrection d’entre les morts et qui nous est communiquée par l’Esprit.

C’est dans la personne de Jésus que se dévoile le mystère de l’amour de Dieu le Père pour toute la famille humaine qu’il n’a pas voulu laisser à la dérive d’une impossible autonomie, mais qu’il a réunie à lui en un pacte d’amour renouvelé.


Marie nous oriente sur le chemin… comme dans la nuit du désert les étoiles se font plus brillantes, ainsi dans le ciel de notre chemin resplendit avec force la lumière de Marie, l’Étoile de la nouvelle évangélisation à qui nous nous remettons avec confiance (Synode 2012, message final du Pape Benoit XVI).


LE 26 JANVIER, SAMEDI

Seigneur, tu es notre Père. Nous sommes l'argile, et tu es le potier: nous sommes tous l'ouvrage de tes mains Is 64,7.

C'est par la grâce de Dieu que je suis ce que je  suis ! (1 Co 15, 10) « L’être humain a été créé à l’image de Dieu. Il est beau de la beauté même de Dieu, parce qu’il est l’image de Dieu, celui qui est la beauté de toutes les beautés (St Augustin).    

Hymne :         au choix

Psaume:         8                      PTP, 852 - samedi II

Cantique:       Sg 9                PTP, 976 - samedi III

Psaume:         138 - I             PTP, 1054- mercredi IV

Parole de Dieu :

Dieu crée l’homme à son image, à l’image de Dieu, il le créa. Homme et femme il les créa. Dieu vit tout ce qu'il avait fait : c'était très bon (Gn 1,27. 31a). Vous êtes le champ de Dieu, vous êtes la maison que Dieu construit (1 Co 3, 9).

Commentaire

« Tous les moments de notre vie sont des bienfaits de Dieu; tous nos talents sont des présents de sa main. Offrons donc tout à Dieu, puisque tout nous vient de Lui » (Marie Rivier).

« Apprenons à nous regarder et à regarder les autres dans le prisme du regard de Dieu. Le regard du Créateur voit au-delà des apparences ; il sait voir la « graine cachée » qui cherche la lumière pour laisser éclater sa beauté encore voilée. Comme le dit si bien S. Jean dans sa première épitre : Nous sommes maintenant enfants de Dieu, mais ce que nous deviendrons n’est pas encore clairement révélé. Cependant, nous savons ceci : quand Christ apparaîtra nous lui deviendrons semblables parce que nous le verrons tel qu’il est (1Jn 3). Que notre regard soit un regard qui fasse naître, qui relève l’autre, le met en marche. A l’exemple de Marie Rivier et de nos devancières, soyons par nos gestes d’amour, des semeuses de beauté (Mère Angèle Dion, Circulaire, La Beauté qui fait vivre, p. 14).

« Dieu est notre Père, parce qu’il est notre Créateur. Chacun de nous, chaque homme et chaque femme est un miracle de Dieu, il est voulu par Lui et Dieu le connaît personnellement. Lorsque dans le Livre de la Genèse,  on dit que l’être humain  est créé  à  l’image de Dieu (cf. 1, 27), on veut exprimer précisément cette réalité : Dieu est notre Père, pour Lui, nous ne sommes pas des êtres anonymes, impersonnels, mais nous avons un nom. Il y a une phrase dans les Psaumes qui me touche toujours, lorsque je la prie : « Tes mains m'ont fait » dit le psalmiste (Ps 119, 73). Chacun de nous peut dire : « Tes mains m'ont fait, tu m’as pensé et créé et voulu » (Benoît XVI, Audience générale, 23 mai 2012).

C'est Dieu qui a l'initiative de l'appel et c'est lui qui inspire la réponse. Il donne en même temps la capacité de se livrer à son mystère et de consentir, avec une liberté joyeuse, à toutes les ruptures que suppose l'accueil de ce don (C 113).

Louanges

: Nous te rendons grâce, ô notre Dieu

1. Nous te rendons grâce, Père créateur et protecteur du genre humain. Tu as créé l’homme et la femme à ton image et tu les as recréés plus merveilleusement encore par la grâce du baptême. R/

2. Seigneur, Maître de la vie, nous te contemplons en tout être humain. Tes mains l’ont façonné. Chacun est unique et précieux à tes yeux. R/

3. Dieu Créateur du ciel et de la terre, nous te bénissons et t’adorons en toute ta création. Ouvre nos yeux : que nous sachions reconnaître ta présence dans notre monde et collaborer au respect de la nature. R/

4. Dieu notre Père, donne-nous ton regard d’amour sur chaque personne. Apprends-nous à regarder nos frères et sœurs comme tu les regardes. Sois béni pour les efforts de solidarité dans le respect de chacun. R/

Prions

Seigneur Jésus, tu es le « OUI du Père» à la vie humaine, tu es la VOIE, la VÉRITÉ, et la VIE. Rends-nous capables de faire la promotion d’une culture de la vie en respectant, en défendant, en aimant et en servant la dignité de toute la vie humaine. Entraîne-nous à ta suite et fais de nous un « peuple de vie », nous te le demandons…

Prière pour la canonisation de Marie Rivier

Dieu, notre Père, 
tu as façonné en Marie Rivier 
un cœur passionné de ta gloire 
et du salut du monde.
Nous te bénissons.

Mets en nous
son amour ardent pour Jésus Christ,
sa foi en la puissance de la prière,
son audace apostolique,
sa compassion face à toute détresse.

Par l'intercession de Marie,
notre Mère et Gardienne, accorde-nous
la faveur de sa canonisation.
Nous t'en supplions. Amen!


 

27 JANVIER, DIMANCHE

Le Père nous a bénis par toutes sortes
de bénédictions spirituelles  dans le Christ (Ep 1,3).
Je brûle du désir de vous voir suivre Jésus Christ, (Marie Rivier)

 Tout vient de Dieu : Il nous a réconciliés avec lui par le Christ ! (2 Cor 5, 18).            

 Vous connaissez en effet la générosité de notre Seigneur Jésus Christ : lui qui est riche, il est devenu pauvre à cause de vous, pour que vous deveniez riches par sa pauvreté (2 Cor 8, 9).

Hymne : au choix

Psaumes du dimanche

Parole de Dieu :

Ep 1,3-6 ou Ep 3, 14-21       

Commentaire

« Je brûle du désir de vous voir suivre Jésus-Christ et je voudrais trouver parmi vous cette volonté constante de ne vivre que pour Dieu, de ne rechercher dans toutes vos œuvres qu'à lui plaire, sans vous rechercher en rien qui ne soit son divin amour, qui vous fasse tout faire et tout souffrir sans vous rebuter » (Marie Rivier).

« Marie Rivier ne suit plus le Christ du-dehors. Il ne lui suffit plus d'imiter le Christ. Elle se laisse conformer à Lui du-dedans, par sa grâce, au rythme de son bon plaisir. Ma vie étant cachée en vous avec Jésus Christ, je ne vivrais plus que pour vous; et ce ne serait plus moi qui vivrais, mais Jésus Christ qui vivrait en moi. Désormais, elle est dans le Christ. Elle lui a donné sa vie. Il a pris sa vie en lui et vit en elle la vie que Dieu lui donne, instant par instant. Elle est entrée dans le bon vouloir divin et le temps de Dieu. En elle, Dieu se complaît. C'est le sommet de la vie de la Femme-apôtre humblement perdue en Jésus Christ (S. Geneviève Couriaud, Marie Rivierdisciple de Saint Paul).

« L’Esprit du Christ nous ouvre à une deuxième dimension de la paternité de Dieu, au-delà de la création, car Jésus est le « Fils » au sens plénier, « de la même substance que le Père », comme nous professons dans le Credo. En devenant un être humain comme nous, à travers l’Incarnation, la Mort et la Résurrection, Jésus nous accueille à son tour dans son humanité et dans sa condition même de Fils ; ainsi, nous pouvons entrer nous aussi dans son appartenance spécifique à Dieu.

Assurément, notre condition  de fils de Dieu  ne possède  pas la même plénitude que Jésus ; nous devons le devenir toujours davantage, le long du chemin de toute notre existence chrétienne, en grandissant à la suite de Jésus, dans la communion avec Lui pour entrer toujours plus intimement dans la relation d’amour avec Dieu le Père, qui soutient la nôtre et donne son sens véritable à la vie. C’est cette réalité fondamentale qui nous est révélée quand nous nous ouvrons à l’Esprit Saint et Il nous fait nous adresser à Dieu en lui disant : « Abba !, Père ! ». Nous sommes réellement allés au-delà de la création dans l’adoption avec Jésus ; unis, nous sommes réellement en Dieu et fils d’une manière nouvelle, dans une dimension nouvelle » (Benoît XVI, Audience générale, 23 mai 2012).

« Dieu ne  lasse pas de nous aimer. C'est donc cette certitude de l'amour premier de Dieu et de sa fidélité qui nous remplit de confiance et d'action de grâce. Dieu vous a aimés le premier (1Jn 4, 19); il est fidèle celui qui vous a appelés (1Th 5, 24). L'appel premier est celui de notre baptême qui nous a fait enfant du Père ; à cet appel, s'est greffé celui de notre vie consacrée : l'un et l'autre appel sont intimement liés. Notre Règle de Vie le résume ainsi :L’exigence fondamentale de notre consécration, à laquelle il serait grave de ne pas répondre, est une exigence de plénitude, de sainteté (C 45). Par un don total et définitif de tout notre être au Seigneur, exprimant avec plus de plénitude l'engagement de notre baptême, nous nous sommes livrées sans réserve à sa Parole nous en remettant à lui seul de notre béatitude (C 13)  (Mère Angèle Dion, Circulaire, La Beauté qui fait vivre, p. 5).

Saisies par le Christ en la puissance de son mystère, nous avons voulu tout perdre pour le suivre plus librement et lui devenir semblables dans son oblation (C 12).

Intercessions

R. Seigneur, nous te prions.

1. Dieu notre Père, donne-nous ton Esprit. Que nos cœurs soient brûlés de son feu pour témoigner de l’amour dont tu nous aimes. R/

2. Dieu, notre Père, donne-nous la grâce de demeurer attentives à ta présence. Ouvre nos cœurs à l’écoute de ta parole. Rends-nous dociles à tes appels et fidèles à y répondre. R/

3. Dieu notre Père, ton amour est sans mesure. Toi qui nous as fait à ton image, apprends-nous à aimer d’un amour qui ne calcule pas. R/

4. Dieu notre Père, Dieu riche en miséricorde, tu es la source de toutes nos joies. Tu as déposé en nos cœurs le trésor de ta grâce. Ravive notre espérance et notre foi. R/

Prions  (Oraison du 3e dimanche du temps commun)

Prière pour la canonisation de Marie Rivier

 

28 JANVIER, LUNDI

L’Esprit de Dieu habite en vous (Rom 8,9).
Soyez un Evangile ouvert où chacunpuisse lire
Jésus Christ (Marie Rivier). 

« L’Esprit Saint est le don précieux et nécessaire qui fait de nous des fils de Dieu, qui réalise cette adoption filiale à laquelle sont appelés tous les êtres humains, comme le précise la bénédiction divine de la Lettre aux Ephésiens » (Benoit XVI).

Hymne :         au choix

Psaume:         18b                  PTP, 633 – lundi I

Cantique        Col 1               PTP, 673 – mercredi I   

Psaume:         118-VI                        PTP, 760 – lundi II 

 

Parole de Dieu

Tous ceux qui se laissent conduire par l'Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu (Rom 8,14). C’est nous qui sommes le temple du Dieu Vivant. Comme Dieu l'a dit lui-même : Je demeurerai et je marcherai avec eux, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple (2 Co 6, 16). Ils seront tous instruits par Dieu lui-même. Tout homme qui écoute les enseignements du Père vient à moi(Jean 6,45).

Commentaire

« Sans cet Esprit, nous sommes comme un vaisseau sans gouvernail, comme une armée sans chef, comme un soldat sans armes : nous ne pouvons terrasser les ennemis de notre âme, ni les combattre efficacement. Jamais nous ne pourrons avoir la victoire si nous n'avons pas pour nous le Saint-Esprit.

Devenez généreuse, ne combattez point les opérations de l'Esprit Saint, appelez-le fréquemment en vous pour qu'il vous dirige en toutes choses (Marie Rivier Lettre 796).

« Marie Rivier ne quitte plus l'intérieur du temple qu'elle est devenue. En son cœur, elle demeure et adore celui qui l'habite et l'a totalement saisie. Attentive aux gémissements ineffables de l'Esprit, elle se laisse entraîner toujours plus loin dans l'adoration.

Elle s'efface devant Dieu et renonce à tout pour le servir. Sa vie en Dieu, c'est sa mission, c'est celle de ses sœurs qu'elle veut absolument en Jésus Christ pour vivre dans la fidélité à leur appel. Dans un langage tout simple, la Mère sait parler de cette œuvre première qui est celle de sa Maison. On rentre souvent dans son cœur comme dans un tabernacle pour y consulter la loi de Dieu, les maximes de Jésus Christ, et apprendre à l'école de ce divin Maître à se conduire selon son Esprit. C'est là que l'on puise comme dans sa source cet esprit de réflexion, de discernement et de sagesse qui, comme Salomon, nous est si nécessaire pour bâtir au Seigneur, non des temples matériels, mais des temples vivants où il soit adoré en esprit et en vérité  (S. Geneviève Couriaud, Marie Rivier, disciple de Saint Paul).

« Nous devons laisser l’'Esprit ouvrir les sources d'eau vive qui jaillissent du Christ de façon surabondante. L’appel à retrouver ses propres racines et ses propres choix dans la spiritualité ouvre des chemins vers l'avenir. Cette nouveauté intérieure permettra aux personnes consacrées de repartir du Christ et d'être les témoins de son amour (Repartir du Christ, n. 20).

« Notre vocation à la vie religieuse est née d'une soif de l'eau vive, d'un désir qui nous a mises en marche à la recherche du Visage aimé. Un jour, apprivoisé à l'Amour, nous avons reconnu la Voix de Celui qui nous appelait par notre nom : Viens, suis-moi!

Sans une relation vivante avec le Christ, entretenue par la contemplation fréquente et gratuite de son Visage, pas de mission possible. II nous faut sans cesse repartir du Christ.

C'est Lui, Jésus, qui envoie : Allez, portez la Bonne Nouvelle! Être missionnaire, c'est d'abord une affaire de cœur, non de kilomètres parcourus ou de projets réussis.

Une sœur sur son lit de malade peut être tout autant missionnaire qu'une missionnaire dans sa brousse du Sud ou dans son iglou du Grand Nord. Ce qui fait la missionnaire, c'est la profondeur de l'amour, la hantise du Royaume.

De par nos racines sulpiciennes et ignaciennes, notre vocation à la Présentation de Marie tient à la fois de l’attitude de Marthe et de Marie: attitude de service généreux et de contemplation amoureuse. L'esprit de la Présentation de Marie est un esprit tout à fait intérieur, fondé sur l’esprit de Jésus Christ (C 3) et en même temps ou à cause de cela, notre zèle apostolique ne connaît pas de frontières ni de races ni de peuples (C 108)  (Mère Angèle Dion, Circulaire Repartir du Christ, p. 12 et 13).

Louanges et Intercessions

1. Nous te bénissons Dieu, notre Père, pour le don de l’Esprit Saint et pour tous ceux et celles qui se laissent conduire par ton Esprit d’amour et de sagesse.

: Nous te louons Seigneur et nous te bénissons.

2. Nous te bénissons Dieu, notre Père pour l’esprit intérieur de Marie Rivier. Tu l’as gardée attentive à ta présence d’amour et à l’action de ta grâce. R/

3. Seigneur, rends-nous disponibles à l’Esprit qui prie sans cesse en nous et nous fait crier vers toi, nous t’en prions, exauce-nous.

R. Seigneur, entends la prière qui monte de nos cœurs.

4. Seigneur, fait fructifier en nous l’héritage laissé par notre fondatrice : le double esprit de prière et de zèle. Qu’il nous ayons la force et l’audace de proclamer les merveilles de ton amour, nous t’en prions, exauce-nous. R/

Prions

Dieu notre Père,
pour ta gloire et le salut du monde,
tu as suscité la bienheureuse Marie Rivier
comme un feu ardent au milieu de ton peuple.
Nous t'en supplions : brûle nos cœurs
d'un amour passionné pour Jésus Christ,
transforme nos communautés par la puissance de l’Évangile
et fais des nous des apôtres au zèle pur et infatigable.
Nous te le demandons par Jésus ton Fils…

Prière pour la canonisation de Marie Rivier

 

29 JANVIER, MARDI

Soyez saint parce que je suis saint ! (Lv 11,45)

Il faut que nous devenions comme Jésus Christ brûlant comme lui de charité et de zèle (Marie Rivier).

« L'appel universel à la sainteté est constitutif de la nouvelle évangélisation, qui voit dans les saints des modèles efficaces de la variété des formes dans lesquelles cette vocation peut être réalisée.

Ce qui est commun dans les histoires variées de la sainteté est la suite du Christ ; cela s'exprime dans une vie de foi active dans la charité qui est une proclamation privilégiée de l'évangile (Synode 2012, proposition, 23).

 Hymne :         au choix

Psaume:         32                    PTP, 647 - mardi I    

Cantique:       Ap 4-5             PTP, 655 - mardi I   

Psaume:         44 - I               PTP, 763 - lundi II

Parole de Dieu

 C’est moi, Yahvé qui suis votre Dieu. Vous vous êtes sanctifiés et vous êtes devenus saints car je suis saint….vous serez donc saints parce que je suis saint ! (Lv 11, 44-45). J’ai décidé de ne rien savoir parmi vous sinon Jésus Christ et Jésus Christ crucifié (1 Co 2,2).

Commentaire

« Je vous en prie, ne perdez pas de vue votre sainteté, c'est là votre grande affaire. Soyez très fidèle à suivre les mouvements de la grâce dès que vous en avez la vue. Attachez-vous particulièrement à l'esprit intérieur et de foi, sachez en animer toutes vos actions et marchez courageusement à la suite de Jésus votre divin Modèle  (Marie Rivier).

« Quelle sainteté pour aujourd’hui ?

La sainteté qui doit être la nôtre aujourd'hui ne diffère guère de celle de tous les temps. Sa physionomie ressemblerait à ceci :

Un être "en chair et en os" passionné de Jésus Christ
en marche vers la pleine charité
dans l’accueil de la grâce de son baptême. 

Et pour nous, sœurs de la Présentation de Marie, s'ajouterait: en attitude d'adoration et d'offrande, selon la spiritualité apostolique qui est la nôtre.

Tous les saints et saintes de tous les temps, depuis saint Jean et la Vierge Marie, saint Pierre et saint Paul, jusqu'aux Thérèse des temps modernes sont et seront des passionnés de Jésus Christ, des possédés de Jésus Christ, comme le dit le P. Lassus en parlant de notre Fondatrice. Lorsqu'on approchait Marie Rivier, l'on avait l'impression d'être projeté dans le feu, tant son zèle débordait de toutes parts.

Marie Rivier fait partie de ces femmes, de ces hommes que nous appelons les apôtres, les envoyés, des gens comme nous certes avec leurs qualités et leurs défauts et leurs blessures parfois, qui ont été saisis, empoignés par le Sauveur du Monde. Et pourquoi donc? Eh bien! Précisément pour, à leur tour, ou plus exactement en lui, Jésus, et avec Lui, vivre en pyromanes, allumer de tous côtés, dans les cœurs, des incendies d’amour (Une flamme de feu p. 36 et 38).

Soyez un Evangile ouvert où tous puissent lire Jésus Christ. C'est là le grand désir de Marie Rivier pour chacune de nous. L'Evangile, Marie Rivier l’a vécu à fond en privilégiant deux paroles de Dieu : l’hymne à la charité (1Co 13) et la mise en œuvre de la charité (Mt 25). Je crois être dans la vérité en affirmant que nous sommes de plus en plus conscientes du don reçu en Marie Rivier, (Mère Angèle Dion, Circulaire, Fête de l’offrande, un appel à la Sainteté p. 3 et 4).

 « Que veut dire être saint? Qui est appelé à être saint? On est souvent porté encore à penser que la sainteté est une destination réservée à de rares élus. Saint Paul parle du grand dessein de Dieu et affirme : « C'est ainsi qu'Il (Dieu) nous a élus en lui (le Christ), dès avant la fondation du monde, pour être saints et immaculés en sa présence, dans l'amour » (Ep 1, 4). Et il parle de nous tous.

Au centre du dessein divin, il y a le Christ, dans lequel Dieu montre son Visage : le Mystère caché dans les siècles s'est révélé en plénitude dans le Verbe qui s'est fait chair. Et Paul dit ensuite : «Car Dieu s'est plu à faire habiter en lui toute la plénitude» (Col 1, 19). En Christ, le Dieu vivant s'est fait proche, visible, touchable, il s'est fait entendre, afin que chacun puisse puiser de sa plénitude de grâce et de vérité (cf. Jn 1, 14-16).

La sainteté, la plénitude de la vie chrétienne ne consiste pas à accomplir des entreprises extraordinaires, mais à s'unir au Christ, à vivre ses mystères, à faire nôtres ses attitudes, ses pensées, ses comportements. La mesure de la sainteté est donnée par la stature que le Christ atteint en nous, par la mesure dans laquelle, avec la force de l'Esprit Saint, nous modelons toute notre vie sur la sienne (Benoît XVI Audience générale, du 13 avril 2011).

Nous sommes ensemble pour nous aider mutuellement à croître chaque jour dans la sainteté de notre vocation, par un constant renouvellement de notre esprit et une fidélité généreuse à nos engagements (C 6).

« Nous reconnaissons en Marie un modèle de sainteté qui se manifeste dans des actes d'amour allant jusqu’au don suprême de soi. La sainteté est une part importante de tout engagement évangélisateur pour celui qui évangélise et pour le bien de ceux qui sont évangélisés (Synode 2012, proposition, 23).

 Louanges

R. Béni mon âme le Seigneur, béni sois-tu Seigneur

1. Nous te bénissons Seigneur pour ta Parole vivante qui nourrit et transforme nos cœurs et fait naître en nous la soif de sainteté. R/

2. Nous te bénissons Seigneur d’avoir communiqué à Marie Rivier le feu qui brûlait le Cœur de Jésus pour le salut du monde. R/

3. Seigneur aide-nous à vivre dans l’esprit que nous a légué Marie Rivier: être fidèle à suivre les mouvements de la grâce, s’attacher à l'esprit intérieur et de foi. Sois béni pour ton appel à marcher à la suite de Jésus ton Fils dans les voies de l’amour. R/

4. Seigneur, que ton Esprit transfigure nos vies et la vie de nos communautés. Sois béni pour l’espérance nouvelle que tu nous donnes au cœur de nos pauvretés.  R/

Prions

Seigneur notre Dieu, dans le cœur de ton fils,
tu nous offres les trésors de ton amour. 
Donne-nous d’y puiser douceur, humilité et force,
pour qu’à son exemple et par sa grâce,
nous allions jusqu’au bout de l’amour.
Nous te le demandons par Jésus Christ…

 Prière pour la canonisation de Marie Rivier


  

30 JANVIER, MERCREDI

Pour moi vivre c’est le Christ (Ph 1,21).

Ma vie, c’est Jésus Christ (Marie Rivier).

 J’ai été crucifié avec le Christ, et si je vis, ce n’est plus moi que vis, c’est le Christ que vit en moi (Ga 2, 19-20).

 « Nous sommes au centre de la spiritualité de Marie Rivier. Si nous lui demandions le  secret  de  sa  vie,  si  nous  lui   posions l'interrogation passée dans les traditions de la Congrégation : Quel est l'esprit qui vous anime? Elle redirait ce qu'elle écrivait à sœur Sophie: Ma vie, c'est Jésus Christ ou, au soir d'une retraite : Je veux vivre dans l'union avec Jésus Christ » (S. Geneviève Couriaud, Marie Rivierdisciple de Saint Paul).

 Hymne :         au choix

Psaume:         84                    PTP, 904 - mardi III   

Cantique:       Ph 2                PTP, 730 - samedi II  

Psaume:         110                  PTP, 878 – dimanche III

 Parole de Dieu

J’ai décidé de ne rien savoir parmi vous sinon Jésus Christ et Jésus Christ crucifié (1 Co 2,2). Votre vie est cachée avec le Christ en Dieu (Col 3,3). Pour moi, vivre c'est le Christ, et mourir est un avantage (Ph 1,21).

Commentaire

« S. Paul a mis tout son génie, tout son cœur, toutes les forces de son corps et de son âme, au service de Dieu et des personnes en vue de s'unir de plus en plus intimement au Christ crucifié et ressuscité.  L'esprit et la force secrète de la grande âme  de l'Apôtre se résument admirablement en ses propres paroles: Le Christ est ma vie.  Son union au Christ est si intime et si profonde, il est tellement revêtu de Jésus Christ, qu'il peut dire en toute vérité: J'ai été crucifié avec le Christ, et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi.

Mère Rivier, comme Saint Paul, a mis tout son cœur, et toutes ses forces au service de Dieu, ne cherchant en tout que sa plus grande gloire et le salut du monde.  Elle pouvait dire comme saint Paul: Ma vie, c'est Jésus-Christ. Je ne veuxparler que de Jésus-Christ.

Vous connaissez bien 1'esprit et le langage de votre Mère qui ne cessera jamais de vous parler de Jésus-Christ (Lettre à S. Joséphine).

Heureuses et bienheureuses celles qui, ayant Jésus-Christ vivant en elles, peuvent dire ã chaque pensée, à chaque action: Je vis en la foi de Jésus-Christ, c'est lui qui agit en moi et qui y fait tout.

Je vous en conjure, mes chères Filles, tenez-vous fortement liées à Jésus-Christ; ne vous séparez jamais de lui; ne le perdez jamais de vue; qu'on vous trouve toujours revêtues de ses vertus... (Cahier 1838-1988, Ce n’est plus moi que vis c’est le Christ que vit en moi!).

« Jésus Christ est le cœur de la foi catholique. Le but de la nouvelle évangélisation est de contribuer à faire en sorte que chaque personne rencontre le Christ vivant. Chez les saints, de façon personnelle, le Christ s’est rendu présent, grâce à son Esprit qui agit par la Parole et les sacrements. En effet, le fait d’être uni au Christ, dans l’Eglise, n’annule pas la personnalité, mais l’ouvre, la transforme par la force de l’amour, et lui confère, déjà sur cette terre, une dimension éternelle » (Benoit XVI).

Devenir apôtre, c’est se revêtir de Jésus Christ, humble et fort, par la patience et la douceur de l’amour, d’un amour qui va jusqu’au don de la vie C 109.

Louanges et Intercessions

1. Ma vie, c'est Jésus-Christ. Je ne veux parler que de Jésus Christ. Nous te bénissons Seigneur, pour Marie Rivier qui a fondé sa vie sur Jésus Christ. 

R. Béni sois-tu Seigneur, Dieu de tendresse et d’amour.

2. J’ai décidé de ne rien savoir parmi vous sinon Jésus Christ et Jésus Christ crucifié. Nous te bénissons Seigneur, pour la foi de Marie Rivier, sa connaissance et son amour du mystère pascal. R/

3. Dieu, notre Père, illumine les yeux de notre cœur : que nous sachions reconnaître les prévenances de ton amour et y répondre avec générosité et joie, nous t’en supplions.

RO Seigneur en ce jour, écoute nos prières.

4. Dieu, notre Père, donne-nous la grâce de savoir contempler Jésus. Fais reposer sur nous ton Esprit Saint afin que toute notre vie soit cachée avec le Christ en Dieu, nous t’en supplions. R/

Prions

Dieu notre Père, tu as voulu, dans la gratuité de ton amour,
riche en miséricorde, nous donner la vie en abondance
et faire de nous tes enfants bien-aimés.
Fais que nous soyons dociles aux appels de ton Esprit
Et que nous nous engagions en Eglise
dans la nouvelle évangélisation.
Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur…

Prière pour la canonisation de Marie Rivier


 

31 JANVIER, JEUDI

Marie, femme de vie intérieure,
étoile de la nouvelle Évangélisation !

L'Esprit et l'Épouse disent : « Viens ! » Que celui qui entend, dise: Viens ! Celui qui a soif, qu'il s’approche. Celui qui le désire, qu'il boive l'eau de la vie, gratuitement (Ap 22, 17).

Je suis la servante du Seigneur; qu’il m’advienne selon ta parole! (Lc 1, 38).

« Au matin de la Pentecôte, Marie a présidé dans la prière au début de l’évangélisation sous l’action de l’Esprit Saint : qu’elle soit l’Etoile de l’évangélisation toujours renouvelée que l’Eglise, docile au mandat de son Seigneur, doit promouvoir et accomplir, surtout en ces temps à la fois difficiles et pleins d’espoir! » (Paul VI, Evangelii Nuntiandi, 82).

Hymne :         au choix

Psaumes:        PTP, 1425 -  Commun des fêtes de la Vierge Marie, la veille au soir.

Parole de Dieu

Sa mère dit aux serviteurs : « Faites tout ce qu'il vous dira »  (Jn 2,5).

J’ai vu un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et il n'y avait plus de mer. Et j'ai vu descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la cité sainte, la Jérusalem nouvelle, toute prête, comme une fiancée parée pour son époux. Et j'ai entendu la voix puissante qui venait du Trône divin ; elle disait : « Voici la demeure de Dieu avec les hommes ; il demeurera avec eux et ils seront son peuple, Dieu lui-même sera avec eux » (Ap 21,1-3).

Commentaire

« Marie est l’étoile de la nouvelle évangélisation. Comme une étoile brillante, elle guide nos pas vers son Fils Jésus. Femme de foi par excellence, elle a cru que le petit enfant dans ses bras était le Créateur de tout l’univers »  (Mgr Dominique Rey).

« La Vierge, non seulement par sa maternité, mais aussi et surtout par son union avec le Christ, est vraiment évangélisatrice. La réalité de toute sa vie quotidienne annonce le même message que Jésus. La cause de cette union avec Jésus, en plus de l’union évidemment charnelle car il est le fruit de ses entrailles, vient du fait que la Vierge Marie accepte le plan que Dieu a sur elle.

Elle est associée à son Fils et doit être le point de référence que regardent tous les hommes pour aller au Père par le biais de Jésus-Christ, le Rédempteur et le Sauveur universel.

Pour cette raison, pour son association au Christ et son union avec le Christ, il est clair que la Vierge a été évangélisatrice, et on peut et doit l’appeler “l’Etoile de l’Évangélisation » (Pierre-Marie Garrejade).

« Marie est le missionnaire du Père : sa visite à Elisabeth après le départ de l’Ange décrit sa mission universelle pour l’humanité. Avec zèle, elle s’empressa d’apporter Jésus, caché en son sein, à sa cousine Elisabeth, qui fut alors remplie du Saint-Esprit dès qu’elle se trouva en présence du Christ (Mgr Dominique Rey).

« Dans le contexte dans lequel vous êtes appelés à travailler, je désire vous rappeler ce que le pape Jean-Paul II a souligné avec force et vigueur : la nouvelle évangélisation exige l’annonce de l’Évangile à l’homme moderne,  en  étant  conscient que, comme durant le premier millénaire chrétien la Croix fut plantée en Europe et durant le deuxième millénaire en Amérique et en Afrique, de même, durant le troisième millénaire, une grande moisson de foi sera recueillie dans le vaste et vivant continent asiatique ».

(Benoît XVI, lettre aux évêques, aux prêtres et aux personnes consacrées, aux fidèles laïcs de l’Eglise catholique en République populaire de Chine, le 27 mai 2007).

 « Marie y a consenti de tout son être. Voici la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta Parole! Et elle y a consenti dans la joie : Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur!

Lors de l’Eucharistie célébrée à l’église de Castelgandolfo, Benoit XVI a présenté Marie comme le plus parfait visage de la beauté de Dieu. Puisque Marie est notre modèle et la gardienne de notre famille religieuse, demandons lui avec insistance de nous attirer toutes et toujours plus à son Fils Jésus. Que nos vies comme la sienne, deviennent pur reflet de la beauté divine, en ce double mystère d'offrande et de compassion qui est le nôtre (Mère Angèle Dion, Circulaire,La Beauté qui fait vivre, p. 15).

« La dévotion à la Vierge Marie est un élément important de la vie spirituelle. Dans notre prière, n’oublions pas de nous adresser à elle avec confiance. Marie ne manquera pas d’intercéder pour nous auprès de son Fils. En la regardant, imitons sa foi, sa disponibilité totale au projet d’amour de Dieu, son accueil généreux de Jésus. Marie est la Reine du ciel, proche de Dieu, mais elle est aussi notre mère, proche de chacun de nous, qui nous aime et écoute notre voix (Benoît XVI Audience le 22 août 2012).

« Ce par les mains de cette bonne Mère, que toutes les grâces et tous les secours nous sont venus. Nous n'avons cessé d'éprouver les effets de sa protection (Marie Rivier Lettre à M. Vernet, 14 juillet 1827).

Dévouées d'une façon toute spéciale à la Vierge Marie, nous l'honorons d'une piété tendre et filiale. Nous nous modelons sur son intérieur et son extérieur. Nous la prions avec confiance dans tous nos besoins, nous réfugiant dans son cœur très pur comme en une citadelle, confiant à sa maternelle compassion toutes les détresses qui viennent à nous (D 31a).

 Intercessions

R. Seigneur, entends la prière qui monte de nos cœurs.

1. Dieu notre Père, nous te bénissons pour Marie, Mère de Jésus, l’étoile de la nouvelle évangélisation. Qu’en cette année de la foi, de nombreux témoins se lèvent pour fortifier les baptisés dans la foi. R/

2. Au matin de la Pentecôte, Marie a présidé dans la prière au début de l’évangélisation sous l’action de l’Esprit Saint. Elle est toujours présente avec les disciples de Jésus dans l’annonce de la bonne nouvelle. Qu’elle soit présente avec ceux d’aujourd’hui pour le renouveau de l’Eglise. R/

3. Dieu, notre Père qui as envoyé l’Esprit Saint sur les Apôtres quand ils étaient en prière avec Marie, Mère de Jésus.  Donne-nous, par son intercession, de savoir te servir avec fidélité et de travailler par ta gloire et salut du monde ! R/

Prions

Je te salue Marie, femme de foi,
première entre les disciples!
Vierge, Mère de l'Église,
aide-nous à rendre toujours compte de l'espérance
qui est en nous, ayant confiance
en la bonté de l'homme et en l'amour du Père.
Enseigne-nous à construire le monde,
de l'intérieur dans la profondeur du silence et de l'oraison,
dans la joie de l'amour fraternel,
dans la fécondité irremplaçable de la Croix.
Sainte Marie, Mère des croyants, prie pour nous (Jean-Paul II).

Prière pour la canonisation de Marie Rivier


 

1 FÉVRIER, VENDREDI

Marie Rivier revêtue de l’esprit de prière
et d’adoration,
…un cœur brûlant d’amour pour faire connaître
et aimer Jésus Christ !

Mais l'heure vient - et c'est maintenant - où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père (Jn 4,23).

« La vie intérieure n'est pas autre chose, que l’adoration en esprit et en vérité, que la vie de la foi dont vit le juste, que la vie cachée avec Jésus-Christ en Dieu » (Marie Rivier).

 Hymne :         au choix

Psaume:         41                    PTP, 756 - lundi II

Cantique :      Ep 1,3-10       PTP, 638 - lundi I

Psaume:         15                    PTP, 729 - samedi soir II

 Parole de Dieu

Qu’il vous donne un cœur pour l’adorer et accomplir ses volontés de bon gré  (2 Mac 1, 1, 2-4).      

Je vous exhorte, par la tendresse de Dieu, à lui offrir votre personne et votre vie en sacrifice saint, capable de plaire à Dieu : c'est là pour vous l'adoration véritable. Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour savoir reconnaître quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait (Rm 12, 1-2).

Annoncer l'Évangile, ce n'est pas là mon motif d'orgueil, c'est une nécessité qui s'impose à moi ; malheur à moi si je n'annonçais pas l'Évangile ! (1 Co 9, 16). 

 Commentaire

« En ce temps, nous tiendrons le regard fixé sur Jésus Christ «à l’origine et au terme de la foi» (He 12, 2) : en lui trouvent leur achèvement tout tourment et toute aspiration du cœur humain. En lui, mort et ressuscité pour notre salut, trouvent pleine lumière les exemples de foi qui ont marqué ces deux mille ans de notre histoire de salut” (Benoît XVI, Lettre Apostolique porta fidei, 13).

« Vous voulez travailler à la gloire de Dieu et je demande au Seigneur d'embraser votre cœur de son amour et de sa charité; si cet amour brûlant entre dans votre cœur, il en bannira tout ce qu'il y a d'humain: l'amour est fort comme la mort. Faites bien connaître et aimer Jésus-Christ et inspirez de la dévotion à sa Sainte Mère.

Je désire que la ferveur soit brûlante dans votre maison. II n'y a rien de plus consolant que de travailler à faire connaitre et aimer Dieu » (Marie Rivier).

Membres d'une Congrégation de vie active, nous sommes toutes envoyées au nom de Jésus Christ. Notre vie est apostolique en chacune de ses dimensions, que nous soyons engagées directement ou non dans 1'action apostolique. Par notre prière, notre témoignage de vie, 1'esprit de zèle qui nous anime, nous sommes partout et en tout temps présence de Jésus Christ, proclamation du mystère de Dieu, annonce de l’Évangile de la miséricorde (D 46a).

La Vierge Marie nous enseigne que la plus grande fécondité apostolique jaillit du plus grand amour. Parce qu'elle s'est fiée à Dieu, 1'Esprit l'a couverte de son ombre et elle a donné au monde pécheur la Parole éternelle du Père. Disciple exemplaire de son Fils, elle a été associée plus intimement que toute autre créature à son œuvre de Rédemption, le cœur transpercé avec lui au pied de la Croix. Elle nous offre son recours maternel pour soutenir notre espérance et sa puissante médiation pour le salut de tous ses enfants de la terre (C 112).

 Louanges

R. Béni sois-tu seigneur Dieu de tendresse et d’amour.

1. Seigneur Dieu, tu as fait à Marie Rivier le don précieux de prière continuelle au sein d’une intense activité apostolique, nous te bénissons. R/

2. Seigneur Dieu, Marie Rivier saisie par la grandeur de ton amour a vécu l’adoration véritable, source de son zèle apostolique, nous te bénissons. R/

3. Seigneur Dieu, tu as mis au cœur de Marie Rivier un grand amour pour l’Eglise et tu as fait d’elle une apôtre témoin de l’évangile. Nous te bénissons. R/

4. Dieu, notre Père, béni sois-tu pour notre Pape Benoit XVI et pour tous ceux et celles qui s’engagent avec une foi renouvelée au service de l’Eglise. R/

Prions

Sois béni, Père très saint,
d'avoir bien voulu révéler les secrets
de ton Royaume à ton humble servante,
la bienheureuse Marie Rivier.
Tu l'as comblée des dons de ton Esprit
et elle est devenue toute conforme à ton Fils Jésus Christ.
Donne-nous de faire fructifier son héritage spirituel
dans 1'Église d'aujourd'hui  et d'être un Évangile ouvert
pour le monde de notre temps.
Nous te le demandons par Jésus Christ…

Prière pour la canonisation de Marie Rivier


 

2 FÉVRIER, SAMEDI

Comme Marie,
vivre en état d’adoration et d’offrande,
…témoigner l’amour au cœur de l’Église
et dans le monde! 

Je ne veux vous parler que de Jésus Christ, (Marie Rivier).

« Vivre dans cet état habituel d'adoration et d'offrande, c'est vivre à plein notre spiritualité d'apôtre. Plus notre regard sera affiné par la contemplation de Jésus-Eucharistie, plus la pente de notre cœur sera celle de la volonté du Père, plus aussi il nous deviendra facile de déchiffrer les invitations de l'Esprit dans les signes des temps.

Les personnes, les événements heureux ou malheureux deviendront autant de canaux conducteurs de 1'Esprit (Mère Angèle Dion, Circulaire, Fête de l’offrande, un appel à la Sainteté p. 7).

 Hymne :         au choix

Psaumes:        Suivre la liturgie de la Fête de la Présentation du Seigneur

 Parole de Dieu

Ep 6, 14-20 ou Ph 3, 8                     

 Commentaire

« Le Cœur de Jésus est un abîme de confiance et d'amour; abandonnez-vous-y; là vous apprendrez que la crainte doit céder à 1'amour. En tout et partout, abîmez-vous dans cet océan d'amour et de charité; et, s'il est possible,  n'en sortez  plus que vous ne soyez pénétrées du feu dont ce Cœur est embrasé pour Dieu et pour les hommes, comme le fer dans la fournaise, ou comme 1'éponge plongée dans la mer et pénétrée de ses eaux.

Et qu'y a-t-il de plus beau que le zèle? II renferme une foi parfaite, une espérance consolante, une charité ardente et entière. Une âme zélée a toujours faim de travail jusqu'à la mort et même au-delà: car elle meurt dans la faim comme saint François Xavier et saint Régis. Il n'y a que le ciel qui puisse la consoler de laisser de 1'ouvrage sur la terre. Qui est celle de vous qui peut dire comme David: Le zèle me dévore? Oui, il doit vous dévorer si vous avez une bonne vocation, car c'est la vertu propre de notre saint état (Marie Rivier).

« En altitude d'adoration et d'offrande

Tous les fidèles du Christ, quels que soient leur état ou leur rang sont appelés à la plénitude de la vie chrétienne et à la perfection de la charité (Lumen Gentium, n. 40), mais nous, les consacrées, dans un acte fort de liberté qui exprime avec plus de plénitude l'engagement de notre baptême, nous nous sommes dépouillées avant terme des biens de ce monde. Par un don total et définitif de tout notre être au Seigneur, nous nous sommes livrées sans réserve à sa Parole, nous en remettant à lui seul de notre béatitude (C 13).

Par ce don total et définitif de tout notre être, nous nous sommes placées, comme la Vierge Marie, en état d'adoration et d’offrande devant Dieu (C11). L'adoration en esprit et en vérité, selon que 1'exprime Marie Rivier, dans son Précis des Règles principales de la vie intérieure, c'est accomplir en toutes choses votre volonté, ô mon Dieu, et pour tâcher de la faire comme Jésus Christ l'a faite (p. 363). Adorer, c'est donc adhérer à la volonté du Père et, comme Jésus, en faire notre nourriture quotidienne. Et la volonté de Dieu, nous dit saint Paul, c’est que vous viviez dans la sainteté(1Th 4,3).

Et pour nous, Sœurs de la Présentation de Marie, à 1'attitude d'adoration est intimement liée celle de 1'offrande. Attitude intensément marquée dans le double mystère évangélique qui nous identifie comme sœurs de la Présentation: le mystère de la Présentation de Marie et celui très semblable de la Présentation de Jésus au Temple. Deux facettes d'un même mystère d'offrande.

Comment mieux sauver les âmes et travailler à la gloire de Dieu qu'en nous offrant avec Jésus au Père, par Marie ? (Mère Angèle Dion, Circulaire, Fête de l’offrande, un appel à la Sainteté p. 6).

« Le synode demande à tous les hommes et les femmes religieux et aux membres des instituts séculiers de vivre leur identité en tant que personnes consacrées radicalement et avec joie. Le témoignage d'une vie qui manifeste la primauté de Dieu et qui, au moyen de la vie courante, exprime la force humanisante de 1'Evangile, est une puissante annonce du Règne de Dieu » (Synode 2012, proposition 50).

Le sommet de la prière, c'est la vie livrée avec le Christ dans une attitude d'adoration et d'offrande (D 32).

 Louanges

R. Gloire à Toi Seigneur, gloire à Toi.

1. Père très saint, pour le désir ardent de Marie Rivier de s’offrir avec Jésus Christ pour ta gloire et salut du monde, nous te bénissons. R/

2. Père très saint, pour le désir que tu as mis au cœur de Marie Rivier de vivre en état d’adoration et d’offrande, dans une recherche constante de ta volonté, nous te bénissons. R/

3. Père très saintpar ton Esprit Saint, tu as donnée à Marie Rivier, la grâce de communier intensément aux mystères de vie de ton Fils Jésus et tu nous donnes part à cette grâce. Nous te bénissons. R/

4. Père très saint, nous te confions toutes nos sœurs qui en la fête de la Présentation de Jésus, se sont données à Toi. Sois béni en cette journée mondiale de la vie consacrée et garde tous ceux et celles que tu as appelés en ta fidélité. R/    

 Prions

Sois béni, Père très saint,
d’avoir comblé des dons de ton Esprit
la Bienheureuse Marie Rivier.
A nous qui sommes de sa Famille,
accorde de faire fructifier son héritage spirituel,
en particulier, son esprit de prière et de charité. 
Par Jésus Christ…

Prière pour la Canonisation de Marie Rivier


 

3 FÉVRIER, DIMANCHE

Marie Rivier offerte en sacrifice saint…
pour la gloire de Dieu et le salut du monde !

 « Toute notre vie, au jour le jour, peut être vécue à la lumière de cette parole: Voici, je viens pour faire, ô Dieu, ta volonté. Nous ne savons pas ce que cette journée, cette rencontre, ce travail nous réservent, nous ne savons avec certitude qu'une seule chose: c'est que nous voulons accomplir en cela la volonté de Dieu (Marie Rivier).

 Hymne : au choix

Psaumes du dimanche

 Parole de Dieu

L'offrande sera bien accueillie aux yeux du Seigneur (Mal 3,4).

Par son sacrifice unique, il a mené pour toujours à leur perfection ceux qui reçoivent de lui la sainteté (He 10, 14).Parmi les dons de Dieu, cherchez à obtenir ce qu’il y a de meilleur…. (1Co 12,31-13,13).

 Commentaire

« Jusqu'à notre dernier soupir il faut nous sacrifier pour le salut des âmes et pour la plus grande gloire de Dieu. Que j'aime les sœurs ferventes qui goûtent leur vocation, leur état, et ne respirent que zèle et ardeur pour leurs travaux. Celles-là sont mes véritables filles. Nous devrions être toute ardeur et de feu pour le service du Seigneur; j'ai toujours espoir que cela viendra et qu'à la fin nous ne vivrons que pour lui, qu'il n'y aura plus de nous-mêmes (Marie Rivier).

“Quand Monsieur Pontanier invita Mademoiselle Rivier à commencer son œuvre en la mettant sous le patronage de Marie se présentant au Temple, une sainte joie envahit notre fondatrice.

Le Temple n'évoque-t-il pas le lieu de la Présence de Dieu et aussi le lieu de l'immolation?

Elle aimera utiliser ce symbole en s'adressant à ses filles : Notre cœur est un temple dans lequel il y a  deux autels, l'autel du sacrifice et l'autel des parfums et nous devons sans cesse offrir à Dieu notre renoncement et notre louange.

Notre Règle de vie insiste dans le même sens : À toute heure du jour ou de la nuit, nous nous tenons devant Dieu en état d'oblation, lui faisant sur l'autel de notre cœur l'offrande pauvre, confiante, résolue de tout ce que nous sommes et de ce que nous avons à vivre (D 32).

Cette offrande totale d'elle-même, Mère Rivier nous en laisse le récit émouvant dans une lettre à Monsieur Pontanier:J'ai bien tant pénétré la peine de cesser cette œuvre, que j’ai demandé à Dieu, s'il lui plaisait, de m’envoyer toutes les croix, me rendre le rebut du monde, m'affliger par des maladies, des peines intérieures, me priver de toute consolation, et cela jusqu'à la fin du monde.

Je me suis offerte à endurer tout cela pour la conservation de cet Institut, si sa plus grande gloire s’y trouvait.  Et je suis toujours plus ferme dans ces dispositions, et il me semble que je ferais le sacrifice de ne jamais voir Dieu, si je pouvais travailler toute 1'éternité au salut des âmes (Th. Rey-Mermet, Ibid, p. 77).

N'est-ce pas là le langage des saints, de ces amoureux de la croix à qui Dieu révèle le secret de son cœur transpercé?

(Mère Angèle Dion, Circulaire, Mystère de compassion, ps. 7 et 8).

 « La vie religieuse est une amitié, une intimité d'ordre mystique avec le Christ. Votre itinéraire personnel doit être comme une réédition originale du célèbre poème du Cantique des Cantiques.

Chères Sœurs, dans le cœur à cœur de l’oraison, absolument vitale pour chacune de vous, comme à 1'occasion de vos divers engagements apostoliques, écoutez le Seigneur vous murmurer le même appel : «Suis-moi.» L'ardeur de votre réponse vous maintiendra dans la fraîcheur de votre première oblation. Vous irez ainsi de fidélité en fidélité!

 Suivre le Christ est quelque chose d'existentiel. C'est vouloir l’imiter au point de se laisser configurer à Lui, assimiler à Lui, au point de lui être - selon les paroles de Sœur Elizabeth de la Trinité - «une humanité de surcroit». Et cela dans son mystère de chasteté, de pauvreté et d'obéissance. Un tel idéal dépasse 1'entendement et dépasse les forces humaines ! II n'est réalisable que grâce à des temps forts de contemplation silencieuse et ardente du Seigneur Jésus. Les religieuses dites «actives» doivent être à certaines heures «contemplatives» (Jean Paul II Paris, 31 mai 1980).

 Louanges

Nous te louons Seigneur en ce jour où nous faisons mémoire de ton humble servante, la Bienheureuse Marie Rivier.

R. Gloire et louange à Toi, Seigneur Jésus!

1. Pour Marie Rivier, femme à la foi intrépide et à l’espérance sans faille, loué sois-Tu, Seigneur! R/

2Pour Marie Rivier, femme au cœur brûlant d’amour pour Toi jusqu’à désirer mille vies pour Te faire connaître et aimer, loué sois-Tu, Seigneur! R/

3. Pour Marie Rivier et sa confiance d’enfant envers ta très sainte Mère, loué sois-Tu, Seigneur! R/

4. Pour  Marie Rivier et sa Famille, qui aujourd’hui, portent son charisme jusqu’aux extrémités de la terre, loué sois-Tu, Seigneur! R/

 Prions

Dieu de miséricorde,
pour ta gloire et le salut du monde,
tu as mis au cœur de ton humble servante,
la bienheureuse Marie Rivier,
une foi vive et intrépide au service de l’Église
et un zèle ardent pour enseigner l'Évangile.
Nous t'en prions : rends-nous fermes dans la foi
et conformes à ton Fils Jésus Christ,
notre Seigneur et notre Dieu,
qui règne avec toi et le Saint Esprit,  
maintenant et pour les siècles des siècles. Amen

Prière pour la canonisation de Marie Rivier

 Je vous laisse pour héritage
l’esprit de prière ! 

Soyez brûlante de zèle
pour l’amour de Jésus Christ !  Marie Rivier