25 janvier 2016 Ouverture de la porte de la miséricorde, à la Maison de prière Marie-Rivier, Mont-Saint-Hilaire.

À l’occasion de l’année jubilaire décrétée par le pape François, la Maison de prière Marie-Rivier a été désignée, ainsi que six autres centres spirituels du diocèse de Saint-Hyacinthe, comme un lieu de miséricorde. Le 25 janvier, l’abbé Pierre Cordeau, curé de la paroisse de Saint-Hilaire, préside la célébration d’ouverture, qui est suivie de l’Eucharistie. Environ cent vingt personnes, provenant de Mont-Saint-Hilaire, Beloeil, Otterburn Park, McMasterville et de d’autres paroisses environnantes, participent avec joie et ferveur à cette entrée dans le Jubilé de la miséricorde.

Nous nous mettons d’abord en marche, la Croix en tête, à partir de la salle à manger, nous traversons le hall d’entrée et la bibliothèque, en chantant : Ô Seigneur, à toi, la gloire! À la suite du président, chaque personne franchit la porte sainte, en traçant sur elle, avec de l’eau bénite, le signe de la Croix. À l’entrée de la chapelle, nous pouvons contempler le logo officiel, bien en évidence. Treize religieuses de la Présentation de Marie, provenant des communautés de la Maison mère, à Saint-Hyacinthe et de Notre-Dame du Lac, à Mont-Saint-Hilaire, se joignent à nous, les six résidentes. Nous sommes dans l’action de grâce pour cette belle célébration d’entrée officielle dans l’année de la miséricorde. Chacune des sœurs de la communauté a travaillé, avec beaucoup de foi et d’enthousiasme, à la préparation de cet événement de grâce.

J’ai ouvert une porte que nul ne peut fermer (Ap 3, 8).

 

 

La province du Québec fête Marie Rivier

Le 3 février c’est fête à Saint-Hyacinthe n’en déplaise à Dame Nature qui se permet de faire des siennes : neige, un peu de verglas, et finalement de la pluie en quantité. Nos sœurs les plus craintives sont restées chez elles.

Après un accueil chaleureux, nous nous réunissons à la chapelle pour la messe en l’honneur de Marie Rivier, suit une information par le conseil provincial sur la rencontre internationale tenue au Sénégal du 16 au 24 janvier 2016. Aussi les sœurs peuvent accompagner les participantes au jour le jour pendant cette immersion dans la culture sénégalaise.

Les membres du conseil du Québec à Rufisque

La fin de cette matinée nous réserve une surprise : l’annonce d’un grand changement à la Maison de Prière. À compter de janvier 2017, une équipe des Fraternités monastiques de Jérusalem remplacera nos sœurs à l’animation de la Maison. La mission reste la même : offrir un oasis de paix et de prière à tous ceux qui veulent se ressourcer. Les sœurs de la Présentation de Marie seront les bienvenues en tout temps.

En début d’après-midi, sœur Clémence Moreau nous partage les moments vécus au Cameroun avec sœur Madeleine Mandy. Elles y ont trouvé des soeurs ferventes toutes dévouées à l’annonce de Jésus Christ.

Puis nous recevons la visite d’un groupe de religieux et de laïcs des Fraternités monastiques de Jérusalem qui nous présentent leur cheminement dans ce dossier et leur vision de la mission à la Maison de Prière. Il y a beaucoup d’émotion dans la salle, mais l’action de grâce est très présente.

Gloire à Dieu qui permet de poursuivre la vocation de la Maison de Prière !

Équipe des Fraternités monastiques de Jérusalem accompagnée des sœurs qui ont œuvré à la Maison de Prière 

Votos para o 2-3 de fevereiro


Vitral da capela de Thueyts

 

Neste dia de festa e no ano da misericórdia,
parece-me ouvir a nossa bem-aventurada Madre Rivier
dizer-nos o que ela escrevia às suas irmãs:

Lançai-vos nos braços da misericórdia de Deus (carta 782).

Deixemo-nos tocar e transformar pela sua misericórdia.

Desejo-vos que encontreis tempo para ler
e rezar a carta do Papa Francisco
e tornai-vos cada uma misericórdia.

Continuemos a avançar na alegria e esperança,
felizes por oferecer a nossa vida com Jesus
e n’Ele viver.

 

Mère Angèle Dion
Supérieure Générale
Les Conseillères
La communauté de Castel

Castelgandolfo
 2016