Aimez bien la Sainte Vierge: vous êtes ses filles

Marie Rivier

Aimez bien la Sainte Vierge: vous êtes ses filles; ne doutez pas qu'elle prenne soin de vous. Assurément, elle vous aime tendrement. Je vais tous les jours dans son église, lui demander des grâces pour chacune en particulier. Veuillez bien lui recommander mes nécessités qui sont bien grandes. Abandonnez tout à la Sainte Vierge, tenez-vous dans ses bras avec la plus grande confiance. Si vous aimez bien cette bonne Mère, si vous la priez avec ferveur, elle vous arrangera toutes vos affaires; donnez-lui tout et vivez saintement. Marie Rivier

 

Notre-Dame de Pitié

Marie Rivier passa de nombreuses heures devant Notre-Dame de Pitié demandant sa guérison.  Les premières fois que je vis la statue de Notre-Dame de Pitié, je ne savais pas ce que représentait cette femme, ayant un homme mort sur les genoux.  Mais comme ma mère venait souvent prier devant elle, je pensais que cette femme avait une grande puissance et qu'elle me guérirait.  Un jour donc, je dis à ma mère: j'ai vu à la chapelle une femme qui me guérira. - Quelle femme, demanda ma mère. - Celle qui est derrière l'autel.  Ma mère me fit alors comprendre le mystère de la vie de la très Sainte Vierge que les deux statues représentaient.  Dès lois, j'eus plus de confiance encore, et je demandais à ma mère qu'elle me portât derrière l'autel.

C'est devant la Pietà que Marie Rivier, enfant, reçut l'empreinte mariale dont sont marquées son expérience spirituelle et ses réalisations apostoliques.  Elle y a appris la prière du cœur, l'ardente supplication, dans une confiance inébranlable.  Elle revenait inlassablement àla Pietà comme à une source.  Elle a tout appris de Marie adorant son Fils et son Dieu mort pour le salut du monde.

 

Notre-Dame de Pradelles

Statue ancienne en bois de cèdre, oeuvre à caractère égyptien et qui pourrait remonter aux Croisades. Elle fut découverte en 1512. Elle est conservée dans le sanctuaire de Notre-Dame, à Pradelles, où Marie Rivier fut pensionnaire de l'automne 1780 à mars1782. L'huile de la lampe qui brûlait devant la statue obtint de nombreux miracles dont une seconde guérison de Marinette."Vers sa neuvième année, elle se rompit une cuisse... Sa mère lui dit: Mon enfant, dis un Salve à la Sainte Vierge; je vais te mettre de son huile et elle te guérira", et elle fut guérie le 15 août 1777.

 

Notre-Dame du Sourire

C’est devant cette très ancienne statue que Marie Rivier faisait prier ses élèves, leur promettant un sourire dela Vierge. Ils obtinrent plus d’une fois ce sourire, en particulier un jour où Marie Rivier, confiant à la Vierge ses projets de fondation d’un couvent, la suppliait de lui faire connaître, par un signe, la volonté de Dieu et la sienne.

Un jour, vers le milieu de la prière, en un même instant, un même cri sortit de toutes les bouches: A présent, elle rit ! A présent, elle rit

 

Notre-Dame du Pommier

Au moment du douloureux départ de Montpezat pour Thueyts,  Marie Rivier se rendit chez sa sœur, à Largentière. C’est auprès de Marie, vénérée sous le vocable de Notre-Dame du Pommier que la future fondatrice se rendait, priait longuement, attendant que la volonté de Dieu se manifeste.

Un messager apporte un message de Monsieur Pontanier : Au Nom de Jésus Christ, venez à Thueyts, telle est la volonté de Dieu, je ne peux en douter. C’est là que la Providence vous appelle à faire le bien.

 

Notre-Dame du Prompt Secours

Cette Vierge est conservée dans la chambre de Marie Rivier à Bourg-St-Andéol (Ardèche). C'est à elle qu'elle avait recours dans les affaires urgentes, les cas désespérés: "Sainte Vierge, rendez-moi ma petite, rendez-moi ma pensionnaire" suppliait-elle avec larmes. Prière vite exaucée: la petite fugitive fut retrouvée le soir même.

 

Notre-Dame de Thueyts

Vierge en bois doré dont l'historique nous est inconnu. mais nous savons par les "Memoires de Soeur Sophie" que "lorsque le pain manquait, Marie Rivier allait prier dans la chapelle de Notre-Dame, à l'église de Thueyts" (Ardèche), située près du couvent.

 

Notre-Dame de Bon Secours

A Lablachère, Marie est vénérée sous le vocable de Notre-Dame de Bon Secours. Elle est représentée comme la reine du ciel tenant le sceptre d’une main et de l’autre l’Enfant Jésus. Marie Rivier écrit à Notre-Dame de Lablachère, selon son habitude, et envoie porter la lettre sur son autel.

Avec le soulagement de ses infirmités physiques, elle demande à La Vierge des forces nouvelles pour travailler à l’œuvre de Dieu et de choisir elle-même des filles ferventes pour toutes ses maisons.

 

Notre-Dame du Puy

Conduis tes filles par l’humilité

Marie Rivier a le cœur des Pauvres de Yahwé, des Anawim.

Son humilité, c'est sa confiance en Dieu.

 

Notre-Dame de Nazareth

Marie Rivier avait une grande dévotion envers la Sainte Famille. Elle proposait à ses soeurs comme modèle de vie Jésus, Marie et Joseph.

Elle a voulu installer un groupe de statues en bois sculpté : Marie, assise, est en train de coudre; Jésus, debout devant l’établi, manie le rabot tandis que Joseph scie une planche. Une expression de paix, de simplicité et de douceur émane de ces personnages.

 

Notre-Dame de la Providence

La foi de Marie Rivier en la divine Providence ne se démentit jamais.  Aux heures difficiles, elle ne perdit pas confiance.  Par l'entremise dela Sainte Vierge, elle attendait tout de Dieu.

Nous n'étions rien, nous n'avions rien, nous ne pouvions rien.  Après cela, douteriez-vous que ce ne soit le Bon Dieu qui ait tout conduit ?

L'esprit de pauvreté sera toujours l'esprit de l'Association.  Les soeurs auront toutes à cœur d'être pauvres comme Jésus et sa sainte Mère. (Premières Règles communes)

J’espère que notre petite Congrégation ira toujours croissant dans ses œuvres de charité; je ne désire pas qu’elle se soutienne si le mépris ou la dureté pour les pauvres venait à s’y introduire. Aimez-les selon le besoin et votre petit pouvoir.

 

Notre-Dame de Fourvière

Dans ce célèbre lieu de pèlerinage lyonnais, le 17 août 1827, Marie Rivier déposa sur l'autel de la Sainte Viergele projet cher à son coeur : celui d'avoir une pleine maison d'adoratrices. Aujourd'hui, une plaque commémorative rappelle le pèlerinage de cette vraie fille de Marie et se veut témoignage de reconnaissance des Soeurs dela Présentation de Marie depuis les origines à Celle qui demeure à jamais leur Mère et leur gardienne.

 

Croix avec Vierge dans la niche

Cette croix fut offerte à Marie Rivier, en 1837, par les novices. La Viergese trouve dans une niche, au pied du Christ.

Marie Rivier priait souvent devant cette statue qu’elle avait placée dans sa chambre. Je l'ai toujours devant les yeux ; je me tiens en esprit dans cette niche ; c'est la place que je me suis choisie ; je ne veux jamais en avoir d'autre, et c'est là où se font les œuvres de Dieu. (Marie Rivier)

 

Notre-Dame de Grâce

Nul doute que cette Vierge a dû être honorée, vénérée, supplièe par Marie Rivier! Que d'Ave a-t-elle dû égrener aux pieds de celle qu'elle a toujours considérée commela Fondatrice,la Mère,la Première Supérieurede sa Congrégation!

 

Notre-Dame de la Présentation

Marie Rivier découvre le sens profond de la fête de la Présentation de Marie au Temple : présente à Dieu, présente au monde.

En nous choisissant, par pur amour et dans son grand amour pour nous, à la Présentation de Marie, Jésus Christ nous appelle, en Marie Rivier à être tout offrande à Dieu, à nous offrir en Jésus Christ, à accueillir cette grâce par l'Esprit qui nous est donné, afin d'être, jour après jour, épouses de Jésus Christ, adoratrices en esprit et en vérité, toutes livrées à l'Amour, pourla Gloiredu Père et le salut du monde.